L’histoire de la patate…

L’ouverture approche, et la star des premières semaines sera notre petite patate nouvelle, la «chérie» voici aujourd’hui son histoire.

Elle n’ont pas été semées traditionnellement mais posées à même le sol et enfouies sous la paille sans préparation de sol préalable. Au delà d’une mise en œuvre un peu moins compliquée, ceci va surtout permettre de préparer les sols pour la suite à moindre effort.

En effet, nos petites ouvrières vont elles même creuser et aérer la terre tout en bénéficiant de la protection de la paille (chaleur et humidité, le bon cocktail).

En plus du jardin qui fera sa première rotation en pomme de terre puis poireaux, l’emplacement de la future haie est également utilisé: on les fait travailler pour ensuite les manger, c’est de l’exploitation totale pour les pauvres chéries!

Pas très rancunières, elles lèvent bien vite et semblent se développer correctement malgré un petit vent du nord/nord-est qui souffle beaucoup cette année.

Début juin, la famille vient faire une petite inspection et une dégustation: tout va bien, elles devraient vous régaler !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :